samedi 31 mars 2012

Une lecture pour les L3


Invitation à une vue cavalière sur le XIXe siècle

Les étudiants de L3 liront avec profit cette belle synthèse que vient de livrer Christophe Charle, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Paris I. Il propose dans son dernier livre une mise en perspective de l'histoire du XIXe siècle. Il rappelle tout d'abord que la Révolution a bouleversé tous les domaines et a introduit un ordre nouveau, à la fois économique, social, politique, religieux, militaire, esthétique et même quotidien. Le premier chapitre convaincra donc chacun du bienfondé du cours introductif du semestre, qui avait souligné combien 1789-1799 étaient des années de rupture majeures.


Vous trouverez aussi dans ce livre de très intéressants développements sur l'histoire, en tant que discipline, et les raisons pour lesquelles elle est si importante au XIXe siècle, où elle est en lien avec le romantisme. Les étudiants du parcours patrimoine seront par ailleurs intéressés par les paragraphes qui rappellent comment le XIXe siècle est l'inventeur du patrimoine. 

Bref, Christophe Charle démontre, avec un grand nombre de preuves à l'appui, que le XIXe siècle est le siècle d'une indéniable modernité, même s'il y a discordance des temps entre différentes catégories sociales ou différents espaces de l'Europe et du monde. La modernité s'exprime dans les avant-gardes politiques, littéraires, scientifiques et artistiques, les capitales, les grandes manifestations comme les expositions universelles, les spectacles, les romans marquants. 

Le XIXe siècle connaît la naissance de la plupart des grands moyens d'information : le réseau postal devient un véritable service public; le télégraphe électrique apparaît en 1837, les journaux à grande diffusion naissent aussi dans la fin de ces années 1830, le réseau ferré est construit entre 1830 et 1880, les câbles télégraphiques sous-marins sont installés à partir de 1865, le téléphone est inauguré en 1876, les premières radios émettent en 1899, les premières projections cinématographiques ont lieu en 1895, les premiers avions volent avant 1914. Seuls la télévision et internet naissent au XXe siècle.

Ce qui ne doit pas faire oublier qu'à la fin du XIXe siècle apparaissent des courants intellectuels qui témoignent d'une perte de croyance, chez les élites cultivées, dans le progrès. Même Zola avait prédit les horreurs de la première Guerre Mondiale.


Bonne lecture donc, sans oublier ce symbole du progrès du XIXe siècle qu'est la Tour Eiffel, construite pour le centenaire de la Révolution...

Christophe CHARLE, Discordance des temps. Une brève histoire de la modernité, Paris, Colin, 2011, 494 p.  Cote BU : 940.28 CHA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire